Livre d'or

92 message(s) dans le livre d'or

Bonjour,

Je vous écris depuis l'Optic2000 de l'Avenue George Clémenceau. Nous avons reçu un colis au nom de votre académie. Je vous invite à venir le chercher rapidement (le colis est assez volumineux), nous sommes ouvert le Lundi de 14h30 à 19h0 et du Mardi au Samedi de 9h00 à 12h30 puis de 14h30 à 19h00.

D'avance, merci.

  • L. Baffie
  • Le 08/01/2018

Bonjour,
Étant de profession portée vers la vilipenderie de rue, et souhaitant reprendre mon activité sans risques de séquelles graves suite à d'éventuelles échauffourées, j'aurais souhaité prendre des cours avec M. Kim.
Je recherche actuellement le numéro du dernier centre d'incarcération qu'aurait pu fréquenter le dit individu d'origine asiatique.
Je remercie donc d'avance quiconque aurait la moindre info à disposition, pour peu que celle-ci soit sérieuse, non pas comme ces vidéastes du "net" qui espèrent encore qu'on les prenne au sérieux.
L.B.

  • Pluton aka "la neuvieme planète du systéme solaire" (site web)
  • Le 05/12/2017

je voulais juste préciser que je suis encore une planète , merci de votre compréhension.

  • Laurent Outtan
  • Le 10/11/2017

Bonjour, je suis à la recherche de Noël, je ne l'ai pas revu depuis votre altercation.
Si vous savez ou il se trouve, je vous serais reconnaissant de me contacter à mon adresse mail qui est : l.outtan@wanadoo.fr

Merci d'avance.

Sincères amitiés, Laurent.

  • Francis. Cool (site web)
  • Le 10/11/2017

Cool

Je vous provoque en duel.
Soyez demain matin à 8 heures précises devant la poste de meuniers sur gazon.
92izi

  • Emmanuel Biceps (site web)
  • Le 13/09/2017

Bonjour maitre Kim, je voulais savoir si, moi Emmanuel Biceps, pouvait faire partie de tes "copains" si jamais la situation avec ton beau-frère venait à se reproduire. Je suis spécialiste dans tout ce qui est boxe anglaise, MMA et château de cartes.

En espérant une future collaboration.

Emmanuel Biceps

  • Les délires d'Adri
  • Le 23/08/2017

Salut à tous, je viens de commencer sur Youtbe venez voir ma chaîne.
Mercip
https://www.youtube.com/watch?v=Ul50QZCD_-w

Mr Frank Kim g vu votr video et je vou trouve tro fort !
J'aimerai venir dans votre dojo pr apprendre la self defens parce que mes couzins ils sont nuls avec moi.
Mais j'habite tro loin, ma maman veut pas et el di que c pour les garcon.
Esce ke vou pouvé faire plus de video ou vou z'expliquez des astuces pr ke je puisse apprendre plus mieux la self defense ?

Merci et courage avec votre bo frèr

Adé poney d'amour

Attention, ce site est une arnaque !!
il ne s'agit pas d'un véritable site d'art martiaux. Il doit surement s'agir d'une arnaque à la carte bleue je pense
Cordialement,

PinYang

  • Colette Kim
  • Le 12/07/2017

Franky c'est Mamie,

Mon ascenceur est en panne, viens t'il te plaît.

Envoyé depuis mon Blackberry

  • <b>srx ?</b>
  • Le 23/06/2017

!!!!!

  • Pierre-Marie Felissier
  • Le 18/05/2017

sAlU,
J'ai retrouvé la gourmette de Michel dans les vestiaires, mais comme on vient jamais aux même shoraires ducoup, je l'ai laissé aurpès de Kim, vous pourre aller la récupérer.
Ah puis aussi, on a pas reçu tous les chèques de la coopérative pour la tombola de Juin, ça serait sympa d'y penser tout le monde . A bonentenduer :/

Possible de payer en francs ? merci de répondre rapidement, intéressé par l'offre à l'année !

  • Pascal Legrand (site web)
  • Le 30/11/2016

Bonjour/Bonsoir,
Etant un expert en education et en réintégration de jeunes en difficultés, il m'arrive fréquemment d'avoir recours aux magnifiques disciplines que sont les arts martiaux pour canaliser l'énergie négative des enfants.
Je tenais, Monsieur Kim, à vous remercier pour votre implication au sein des cours de votre académie qui m'ont permis de grandement améliorer la qualité de mes activités. Je me suis même permis de rajouter quelques sorties escalade ou acrobranche à mon programme ayant remarqué que les enfants/ados exprime plus facilement leurs sentiment lors de ces exercices.
Sur ce je vous souhaite une bonne continuation dans votre carrière pourtant déjà bien lancée (j'ai récemment vu sur une affiche de film que vous étiez le coach officiel de Jackie Chan et de Michel Drucker).
"Domo arigato gozaimasu" comme dise nos amis japonais.
À la prochaine maître.
Pascal LeGrand

  • Pierre-Louis Anal (site web)
  • Le 20/11/2016

Tengo.. Yo no estaba presente ese día. Necesariamente, no he visto. Yo vivo en otro país. No entiendo lo que dices.

  • Jean-Dominique (site web)
  • Le 24/10/2016

Bonsoir,
J'aurais aimé savoir si le dojo restait ouvert pendant les vacances de la Toussaint, parce que j'ai oublié mes clefs la semaine dernière dans le casier 23.
Bisoux
Jean-Dominique

  • Jean-Pirouette
  • Le 21/10/2016

Au fait j'ai envie de vous expliquer ce qu'est le régime de Vichy :

Le nom de régime de Vichy désigne le régime politique dirigé par le maréchal Philippe Pétain, qui assure le gouvernement de la France au cours de la Seconde Guerre mondiale, du 10 juillet 1940 au 20 août 1944 durant l’occupation du pays par l'Allemagne nazie. Le régime est ainsi dénommé car le gouvernement siégeait à Vichy, situé en zone sud.

Après le vote des pleins pouvoirs constituants à Philippe Pétain, le 10 juillet 1940, par l’Assemblée nationale, la mention « République française » disparaît des actes officiels. Le régime est dès lors désigné sous le nom d’« État français ». Du fait de son aspect particulier dans l’histoire de France, de sa légitimité contestée et du caractère générique de son nom officiel, le régime est le plus souvent désigné sous les appellations « régime de Vichy », « gouvernement de Vichy », « France de Vichy », ou simplement « Vichy ».

Les Allemands, qui occupent d’abord le Nord et l’Ouest du territoire national et, à partir du 11 novembre 1942, la métropole tout entière, laissent l’administration française sous l’autorité d’un gouvernement français installé à Vichy (Allier) et dirigé par le maréchal Pétain, qui avait été nommé président du Conseil par le président Albert Lebrun, le 17 juin 1940. En juillet 1940, Pétain se substitue au président de la République, qui, bien que n'ayant pas démissionné de son mandat, se retire de la fonction, et se nomme lui-même « chef de l’État français », puis met en œuvre une politique de collaboration avec les nazis et instaure des lois antisémites.

Au cours de la guerre, cette collaboration prendra plusieurs formes : coopération économique, arrestations de résistants, de francs-maçons, et d'opposants politiques (dont les communistes) ainsi que de rafles de Juifs sur le territoire métropolitain. Sur le plan militaire, le régime n’est pas un allié officiel pour le Troisième Reich mais le gouvernement Laval reconnaît la Légion des volontaires français (LVF) comme une association d’utilité publique et contribue aussi à l’effort de guerre allemand via la collaboration de son industrie militaire. Il fournit en outre à l’occupant une force armée supplétive de répression en métropole, avec la Milice française, responsable d'exactions meurtrières sur tout le territoire.
Considérant que la République française n’a jamais cessé d’exister, le général de Gaulle déclare le Régime de Vichy « illégitime, nul et non avenu » à la libération en 1944.
Le 10 mai 1940, Hitler envahit les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique. Le commandement français s'y attendait et lance ses troupes à la défense de la Belgique, comme prévu. Utilisant à plein les concepts des novateurs français de 1918, ignorés par leur propre commandement (choc et rapidité, couple char-avion, concentration), le fer de lance de l'armée allemande (une dizaine de divisions blindées) traverse le massif des Ardennes, jugé impénétrable par les généraux français (et donc mal défendu, et mal soutenu lorsque l'attaque apparut évidente) et encercle du sud vers le nord l'armée franco-britannique engagée en Belgique.
Début juin, défendu autour de Dunkerque par quelques divisions françaises qui se sacrifient, le corps expéditionnaire britannique regagne la Grande-Bretagne lors de l'opération Dynamo. Le gouvernement quitte Paris le 10 juin pour Bordeaux. Les réfugiés qui fuient la Belgique et le nord de la France sont alors rejoints par deux millions de réfugiés de la région parisienne. Selon l'historien Jean-Pierre Azéma, entre le 15 mai et le 10 juin, au moins six millions de Français abandonnent leur domicile. Participant à l'« exode » de 1940, ils se retrouvent sur les routes sous les attaques de la Luftwaffe, et ruinent la logistique militaire française. La bataille de France est perdue, en dépit de la résistance héroïque de nombreuses unités. La campagne militaire cause 120 000 morts côté français (100 000 militaires et 20 000 civils) et 40 000 militaires côté allemand. Les Allemands font 1 800 000 prisonniers.
Le 10 juin 1940, Mussolini, allié d'Hitler, déclare la guerre à la France (sa démarche étant qualifiée de « coup de poignard dans le dos »10,11,12), mais ne parvient pas à faire avancer ses troupes à travers les Alpes bien défendues par l'armée des Alpes du général Olry. Franco, sollicité, refuse d'entrer en guerre contre la France, même lorsque l'effondrement français est patent.
C'est la panique en France dans le monde politique et militaire. Certains veulent poursuivre la lutte alors que d'autres veulent demander l'armistice. Paul Reynaud, bien qu'étant pour la poursuite de la guerre, est trop timoré et n'agit pas de manière ferme. Pourtant appuyé sans réserve par le ministre de la Marine et des Colonies, le ministre de l'Armement et le sous-secrétaire d’État à la Guerre Charles de Gaulle, et soutenu de façon relative par le président de la République Albert Lebrun, la majorité du Conseil des ministres et quelques militaires, il ne parvient pas à constituer un « cabinet de guerre » à l'anglaise.
C'est le deuxième camp, soutenu par le général Weygand, le maréchal Pétain, Pierre Laval et l'amiral Darlan, qui l'emporte. Le général de Gaulle, partisan de la poursuite de la guerre, rejoint Londres pour chercher du soutien auprès des Alliés. D'autres personnalités, surtout des intellectuels comme André Breton, Marcel Duchamp, Darius Milhaud, Marc Chagall, Jules Romains, Claude Lévi-Strauss et Jean Perrin pour ne citer que quelques-uns des plus célèbres, se réfugient en Amérique. Le président du Conseil Paul Reynaud, qui voulait continuer la lutte, choisit finalement de démissionner le 16 juin 1940.
Le président de la République Albert Lebrun nomme alors le maréchal Pétain président du Conseil.

  • Jean-Pirouette
  • Le 21/10/2016

Bonjour c'est encore moi ! ce site est génial j'apprécie vraiment le travail apporté par les créateurs. De plus l'académie est très appréciable. Le dojo est très bien décoré, le personnel est très aimable, les autres clients sont très gentils, les horaires sont relativement acceptables, le club est facile d'accès. Tant de labeur ne peut qu'être admiré. Je ne sais quoi dire d'autre. Ah si peut être le fait que je suis en train de faire cuire de fausses pommes de terre et du coup je dois aller les surveiller faussement pour éviter qu'elles ne fassent une fausse couche, ce qui serait fortement peu agréable. Hier j'ai regardé une vidéo de Ma Pire Angoisse et j'aime l'ordre. J'aime les tableaux du tabouret qui rebondissent anarchiquement comme dans une locomotive de Hongrie. j'aime mon métier de tapisseur antiadhésif.

  • Jean-Pirouette
  • Le 21/10/2016

Salut je suis jean-pirouette et voilà les quiches lorraines et les bureaux c'est ma passion.

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.